Ike Reibun de retour chez Taifu

Les éditions Taifu Comics sont heureuses de nous annoncer le retour d’Ike Reibun avec Geofront pour le 24 Mars prochain !
Paru au Japon en Mai 2014, ce oneshot a la particularité de ne pas être un titre de genre BL et ne sera d’ailleurs pas publié dans le label BL des éditions Taifu Comics. En effet, ce dernier a été pré-publié dans le magazine Kurofune Zero des éditions Libre Shuppan, qui a la particularité en plus d’être devenu un magazine numérique, de publier des histoires de genre shojo et slash, voir shonen-ai.

Libre-Shuppan-Kurofune-Zero-12-10

Ike Reibun©Libre Shuppan

Connue grâce à ses séries Bi no Isu/Kyoujin et Not Equal pour ses graphismes incroyables et ses histoires uniques et assez sombres, on sera cette fois plongés dans un univers où règne la discrimination. Alors que l’élite peut circuler librement à la surface, le reste de la population se voit obliger d’évoluer dans des souterrains en espérant retrouver un jour la lueur du soleil.

Résumé :

Geofront. Un monde souterrain dans lequel résident tous les exclus de la société.
Komugida veut quitter à tout prix les sous-sols de Geofront en s’inscrivant dans une université à la surface, mais revient finalement vivre sous terre pour travailler en tant que professeur particulier d’un jeune garçon possédant des dons de divination, du nom de Theo. Le père de ce dernier, Nagasa, est d’après lui un « tueur de la mafia » !
Une vie somme toute ordinaire pour les habitants de ces souterrains, qui tentent tant bien que mal de survivre dans un milieu hostile et exclu de la surface de la Terre.

Partager cet article :
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest0Share on Google+0Email this to someone

Commentaires

  • Surprenant de trouver Ike Rebun dans un autre genre mais pourquoi pas, j’y jetterai un oeil c’est certain.
    Surtout ce côté « mafia », « exclus » me tente bien … après j’espère que ce OS ne sera pas trop light côté scénario…l’intrigue ne peut pas être rallonge du fait du volume unique mais j’espère avoir quand même de la matière comme le promet le résumé…bref à surveiller.

  • Personnellement là, je suis partagée.

    Je n’aime pas beaucoup les scenarios d’Ike Reibun (par contre, j’aime beaucoup ses dessins). Je n’ai pas du tout aimé ce que j’ai lu de « Bi no Isu » et « Kyoujin ». Par contre, chose incroyable, c’est la seule auteure à avoir réussi à me faire lire une histoire BL entre un père et son fils.

    D’habitude, ce genre de relation me dégoûte à tel point que je m’en détourne immédiatement et irrémédiablement. Mais là, j’ai donné sa chance à « Not equal » uniquement parce que la base de l’histoire est un voyage dans le temps et que j’adore les histoires avec des voyages dans le temps. Je ne regrette pas car j’ai adoré cette petite série que je compte acheter (par contre, j’aurais quand même préféré que le père ne soit pas son vrai père mais bon…).

    Je suis mitigée aussi parce que « Geofront » est qualifié comme shojo sur certains sites et que je ne suis pas adepte des shojos. Je n’en ai pas lu beaucoup mais tous ceux que j’ai lus étaient assez niais et ça ne m’a pas donné l’envie de pousser plus loin l’expérience. Après, je suis peut-être mal tombée. Et cela dit, « Geofront » peut être différent de ce que j’ai lu jusqu’à présent. Par contre, j’avoue que l’histoire a l’air vraiment génial. J’aime beaucoup ce genre de scénario.

    Je pense que j’attendrais de lire des avis pour me décider.

    1. Je n’ai pas encore lu Geofront mais je l’attendais depuis longtemps car j’dore les œuvres d’Ike Reibun.
      Concernant la mention shojo, du peu que j’ai pu voir il n’en ai rien. J’ai remarqué depuis longtemps qu’internet avait tendance à qualifier de shojo tout ce que ne rentre dans aucune autre case donc je ne pense pas que tu doives t’inquiéter là-dessus.

      1. OK. Merci pour ta réponse Ghost.

        Personnellement, je ne connaissais pas « Geofront » donc je ne peux pas dire que j’attendais cette sortie, mais ce qui est dit dans le résumé est pile dans les thèmes que j’adore donc ça me tente bien, même si ce n’est pas un yaoi.

        Les sites ne devraient pas mettre du « shojo » à toutes les sauces s’ils ne savent pas qualifier le livre, parce que c’est trompeur pour les lecteurs du coup.

          1. D’après ce que j’ai compris ce titre se rapproche plus du shonen-ai. Il est classé shojo à cause de son magazine de prépublication, voilà tout.

            Pareil que Alohomori, je suis assez mitigée sur ce titre… J’aime moi aussi beaucoup les graphismes d’Ike Reibun et j’ai adoré Not Equal, malgré l’inceste qui en général me rebute complètement à la lecture d’un titre. (Excepté Angel Sanctuary, de Kaori Yuki mais c’est une autre histoire ^^) Par contre je n’ai pas lu Bi no Isu et Bi no Kyoujin, ces titres ne m’attirant pas du tout.
            Toujours pareil, le synopsis me fait de l’œil, mais je peine à croire qu’en un seul tome l’histoire puisse être assez développée. Quand j’ai lu le résumé je me suis dit « chouette ça va être une bonne série ! » Mais 1 tome, ça me parait vraiment peu… A voir à la sortie mais bon :/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *