Entrez bientôt au Yarichin Bitch Club !

S’il y a bien un titre d’Ogeretsu Tanaka qui a beaucoup fait parlé de lui depuis la publication de son tout premier chapitre, c’est bien Yarichin Bitch Club ! Pourquoi ? Et bien tout simplement parce qu’il s’agit de la série BL la plus barrée de ces dernières années !

Publiée aux éditions Gentosha depuis 2016, Yarichin Bitch Club est une série toujours en cours comptant actuellement 2 volumes, dont le dernier est sorti en Mai dernier au Japon. Élu 2ème Meilleur Manga à la fois au Chil-Chil BL Awards 2017 et au Kono BL ga Yabai 2017, c’est également LE manga le plus vendu au Japon d’après l’Osusume BL Comics 2017 !

Un succès que l’on doit principalement à la parfaite alliance entre humour et érotisme qui domine l’originale et très divertissante histoire de Yarichin Bitch Club, que nous aurons le chance de pouvoir découvrir en France dès le 25 Janvier 2018 aux éditions Taifu Comics !

 


Résumé :
Avant d’intégrer l’académie Mori Mori, Touno Takashi était un jeune lycéen plein de rêves. Suite à l’annonce de la mutation de son père, il pensait être transféré dans un lycée de Tokyo et s’imaginait déjà au bras d’une jeune et belle petite amie, se baladant dans les quartiers branchés de la capitale. Malheureusement, la réalité fut tout autre. À Mori Mori, Touno se retrouve finalement dans un lycée pour garçon… perdu au fin fond des montagnes japonaises ! Bien qu’il ne se sente pas à sa place, il est rapidement accueilli par Yacchan qui le met à l’aise. Cependant, Touno va vite s’apercevoir que Mori Mori n’est pas un lycée comme les autres. Dans cet établissement, tous les élèves sont obligés d’intégrer un club, sous peine d’être sanctionnés. Après y avoir réfléchi, il décide de rejoindre le club de photographie, mais ce qu’il va y découvrir est au-delà de tout ce qu’il pouvait imaginer.
Accueilli par 5 éphèbes déchaînés qui s’amusent avec des sextoys, Touno va rapidement se retrouver confronté à sa nouvelle réalité : il fait désormais partie du Yarichin Bitch Club, un club de sexe qui fait le bonheur des autres lycéens. La vie tokyoïte enflammée dont il rêvait s’éloigne encore un peu plus pour Touno Takashi, un jeune garçon hétéro et vierge pour qui l’enfer commence.
Bienvenue au Yarichin Bitch Club !

Partager cet article :
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest0Share on Google+0Email this to someone

Commentaires

  • J’adore absolument tout ce que cette mangaka fait…..sauf…
    sauf ce titre..!
    peut être trop barré justement? L’humour qui est peut être trop japonais et qui ne me touche pas vraiment ? Je ne sais pas…
    pourtant toutes ces autres oeuvres sont pour moi de véritables petits bijoux sur le plan esthétique mais également sur le fond! Je ne me lasse jamais de les relire.

  • Bonsoir =)
    J’ai déjà eu l’occasion de lire quelques chapitres de cette série, je pense que contrairement aux autres oeuvres d’Ogeretsu Tanaka, celle-ci traite davantage sur le sexe, les sextoys, mais son style ravie toujours autant les yeux !! Il est vrai que lorsque « Touno Takashi » ouvre la porte du club de photographie, on ne s’attendrait pas à ce qu’il trouve xD enfin toute l’histoire se déroule dans un univers comique, les personnages ‘ne s’éclatent pas tous le temps » (pour ce qui aimeraient savoir 😉 ) ; on retrouve bien le style de dessin de la mangaka. Si je devrais faire une comparaison entre « Neon sign amber » et « Yarichin bitch club », je dirais que « Neon sign amber » est plus dans le style de développer les sentiments des protagonistes, ressemblerait plus à une histoire « réelle » que manga yaoi contrairement à « Yarichin bitch club ». « Neon sign amber » est « soft » tandis que « Yarichin bitch club » est plus un yaoi « hard », selon moi.
    Je vous recommanderais toutes les oeuvres d’Ogeretsu Tanaka car elle réalise une diversité de yaoi (soft/hard, etc..) avec un style graphique tout simplement magnifique <3
    Je vous conseille ensuite "Yarichin bitch club" pour la "folie", les nombreux fous rires que nous fait partager la mangaka, et pour ces nombreux côtés de "yaoi" ^.^

    Sinon, très bonne lecture à vous, chères / chers yaoïtes !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *