YAMANE Ayano

  • Nom originalやまねあやの
  • SexeFemme
  • Date de naissance18 Décembre
  • Ville de naissancePréfecture de Hyogo

Biographie

Yamane Ayano commence sa carrière de mangaka en 2000, après cinq ans d’activité dans le doujinshi, et spécialement sur le manga Slam Dunk. En 2001, elle sort Finder aux éditions Biblos. Le manga est un succès et la mangaka est plus confiante que jamais pour ses débuts dans le métier. Ses trois premières années, elle publie deux à trois mangas par an dont Ikoku Irokoi Romantan en 2003 et Crimson Spell en 2004. Mais sa célébrité prenant de l’ampleur, la mangaka se concentre sur son succès Finder et ses séries annexes Koisuru DNA, créés en même temps que Finder et publiés dans les mêmes volumes. En 2004, Yamane Ayano sort un Artbook sur sa série devenue mythique, Finder. En 2005, Finder est publié aux Etats-Unis aux éditions Beautiful Edition. En 2007, la maison d’édition Libre Shuppan rachète les droits de Finder après la fermeture des éditions Biblos et en profite pour également publié un roman ainsi qu’un CD Drama du manga. Ikoku Irokoi Romantan est également adapté en deux oavs par les studios Prime Time. En 2010, Finder est publié en France aux éditions Asuka (Kaze) sous le titre Viewfinder ainsi qu’aux Etats-Unis chez les éditions Juné, après la disparition des éditions Beautiful Edition, et en Allemagne aux éditions Tokyopop Germany. En 2011, un premier épisode Animix de Finder sort avec une avant-première très limitée pour fêter l’évènement. L’année suivante Asuka publie également la série fantastique Crimson Spell et le oneshot Ikoku Irokoi Romantan.

3 Mangas publiés en France

1 Light Novel

Commentaires

  • Ce n’est peut-être pas la référence dans le Hard yaoi, mais, selon moi, elle l’est.
    C’est une auteure qui trouve des histoires intéressantes, illustrées par un sublime coup de crayon. La série que je préfère d’elle est « Viewfinder ». Le seul bémol que l’on peut retenir, c’est le temps d’attente qui est extrêmement long entre les publications, en France. Mais à part ça, c’est toujours un plaisir de lire ses œuvres !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

< >